2002


Retrouvez l’interview de DJ Sergueï, platiniste hardcore présent aux Rendez-Vous Electroniques de 2002
. Sergueï nous parle de son regard, de sa conception de la musique électronique et de la Techno Parade depuis sa création.

En route pour cette cinquième édition ! Malgré l’annulation de l’an passé, plus de 200.000 personnes se donnaient rendez-vous samedi 14 septembre 2002 dans les rues de Paris pour défendre le droit à la fête et à la liberté d’expression musicale. Pour ce qui est du climat politique délicat, suite à l’amendement Mariani du 15 novembre 2001 interdisant les free-parties repris dans la Loi Sécurité Quotidienne dans son article 53 et la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, la situation est quelque peu tendue.

Plusieurs acteurs et individus se sont rejoints pour financer un char unitaire de la scène techno.

Plusieurs acteurs et individus se sont rejoints pour financer un char unitaire de la scène techno. Photo : Régis Grman

Force est de constater que les socialistes de l’époque cherchaient tant bien que mal à endiguer le mouvement techno à cause de la presse exercée par l’opposition de l’époque, qui gagne l’Élysée à l’élection présidentielle de 2002. Mais voilà que notre Chirac national, qui rempilait pour un deuxième mandat à l’Elysée, se chargea de dé-diaboliser la chose en déléguant la gestion des free parties à son illustre ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, qui créa tout de go les « sarkovals ». On se souvient de son intervention télévisée du 14 juillet 2001 où le président fit la distinction entre « rave » et « free party ». Énorme. Aidé de son acolyte Monsieur Sarkozy, l’idée était de chercher à retrouver un dialogue de réconciliation avec le mouvement technoïde. Sympa la droite ! Une conclusion politique attristante mais logique s’impose à notre esprit, une droite généreuse pour une gauche faisant figure d’avocat du diable. Aucune prise de positions politico-démagogue n’est prise ici, il s’agit d’un simple constat, ni plus ni moins.

Véritable succès populaire, la Techno Parade « Laissez nous danser » a rassemblé dans une ambiance festive digne de la première édition en 1998, plus de 20 chars présentant une large palette de toutes les musiques électroniques (house, techno, jungle, transe, hardcore) en provenance de l’étranger (Brésil, Belgique…), de Paris et de province (Marseille, Avignon, Toulouse…).

2002 SAO PAUL0
5ème édition, du 6 au 24 septembre, les Rendez Vous Electroniques vous donnent donc rendez vous au Centre Georges Pompidou, à l’IRCAM, au techno boat, à la BNF, à la Maison Européenne de la Photographie? Pour découvrir les multiples visages des musiques électroniques en France et dans le monde. Le Brésil pays invité est représenté par les principaux artistes brésiliens au travers du vaste projet «  SAO PAULO ELECTRONICO » avec le char « PARADA DA PAZ de SAO PAULO », qui constitue la proposition de la ville de Sao Paulo. En retour la Techno Parade a défilé dans les rues de Sao Paulo comme le montre l’article ci dessus.

De plus, le Techno Boat sillonna la Seine du 15 au 22 septembre proposant gratuitement des croisières fluviales aux rythmes des beats électroniques, annonçant les Croisières Électroniques que Technopol a réalisées dans le cadre des Nuits Capitales 2010 et 2011.