2004

L’année 2004 est marquée par un lieu de départ nouveau : Montparnasse. Ce point de départ permet au public de défiler au cœur du quartier latin et Saint-Germain. 2004 fut aussi l’année d’ouverture du défilé à tous types de structures : chars, chariots, charrettes et ORNI (objets roulant non identifiés). Tant que ça roule et que ça siphonne les tympans en diffusant une musique répétitive de qualité (cf. Criminal Justice Act de Thatcher de 1993…), c’est bon !

Une fois de plus l’accent est mis sur l’intensité des aléas de l’organisation de fête, festival et autres manifestations électroniques avec un corbillard rose, qui a figuré dans un film d’Andy Warhol.

TP2004_corbillard_1

La Techno Parade 2004 a eu une fréquentation encore supérieure à ses prédécesseurs et de fait s’est inscrite comme un événement récurrent de l’actualité de rentrée parisienne. Année de la Pologne en France, Technopol célébra à sa manière l’intégration de ce pays dans l’Union Européenne en permettant à une délégation de DJs polonais de se produire lors de la Techno Parade. Fêter l’élargissement de l’Europe à travers la culture électronique, c’est aussi ça la Techno Parade !

Xerak en plein live sur la scène du pavillon de l'Arsenal. Photo : Régis Grman

Xerak en plein live sur la scène du pavillon de l’Arsenal. Photo : Régis Grman

7e édition des Rendez-vous Électroniques, ils se déroulèrent du 10 au 19 septembre 2004 à Paris et en région Ile de France. Ce fut notamment l’occasion de recevoir le groupe To Rococo Rot dans le cadre du partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux et des Sites à l’Hôtel de Sully dans un cadre sublime ou Xerak à la Maison des Reve, située au pavillon de l’Arsenal.