Aftermovie Techno Parade 2019

Le 26 septembre 2019 s’est déroulé la 21ème édition de la Technoparade. Seul jour de soleil pour une semaine de pluie, les astres étaient alignés pour le bon déroulement de cette manifestation revendicative. De 12h à 18h, 400 000 personnes ont pu danser aux rythme des 10 chars présents sur le cortège.

Pour la première fois dans l’histoire de la Techno Parade, tous les acteurs des musiques électroniques étaient présent pour rendre hommage à Steve Caniço. Technopol, Freeform et la convention nationale des sound systems se sont unis pour défendre les droits des cultures électroniques et dénoncer la répression, la discrimination et une approche rétrogrades de celles-ci. Ainsi, 10 chars ont traversé Paris du quai François Mitterrand à la place d’Italie et fait danser plus de 400 000 personnes.

Mila Dietrich, Louisahhh, Manu le Malin et plus de 60 autres DJ ont fait résonner les BPM  sur les murs de la ville lumière grâce à des sets inoubliables. Boombass (moitié de Cassius) à également pu rendre un dernier hommage à son collègue et ami Philippe Zdar grâce à un set groovy, rempli d’amour et de joie. Bref, une édition sous le signe du soleil, de la musique et de la joie. C’est également une scène internationale qui a été représentée cette année grâce à la présence du char Trax X Institut du Monde Arabe. Glitter, Ammar 808, Zenobia, Sofiane Saidi et bien d’autre ont pu fièrement porter les couleurs du mahgreb lors de cette 21ème édition de la Techno Parade.

Cette édition de la Techno Parade n’a pas dérogé à ses missions en rappelant les conditions difficiles dans lesquelles évoluent l’écosystème des musiques électroniques: annulations et sanctions abusives de festivals, fermetures excessives de clubs, manque de moyens injectés dans la réduction des risques malgré une recrudescence des menaces sanitaires liées à l’apparition de drogues de synthèse de plus en plus dosées, dangereuses et mortelles. C’est pourquoi depuis 21 ans, la Techno Parade existe, depuis sa création par Jacques Lang jusqu’à aujourd’hui, s’érigeant ainsi comme le plus grand rassemblement hexagonal des musiques électroniques.